FESTIVAL MUSIQUE ET PATRIMOINE

Des artistes sollicités par les plus grandes salles offrent concert et randonnées musicales dans le cadre grandiose de Saint-Nicolas-de-Véroce. 


Michel Piquemal
Concert ensemble vocal

Lundi 2 août – 21h

Michel Piquemal est un homme passionné par la vie, les gens, la peinture et… la musique dont il a fait son métier. Nul besoin chez lui de courir après les chimères, il vit pleinement ce qu’il entreprend, avec énergie et opiniâtreté. Doté d’un caractère bien trempé, il emmène là où il veut tous ceux qui lui font confiance (chœur, orchestre, jeunes solistes…) Rien ne lui résiste quand il s’agit de faire passer son expression musicale.
En devenir permanent il est sans cesse à la recherche d’œuvres oubliées, autour du répertoire français parfois bien délaissé.

Trio George Sand
A la lumière de l’Autriche

Jeudi 5 août – 21h

Le Trio George Sand, composé deVirginie Buscail violon, Diana Ligeti violoncelle et Anne-Lise Gastaldi piano, partage son amour pour la musique de chambre en proposant, ce qui est son identité, des programmes qui « racontent une histoire ». Couvrir 250 ans de musique, mais aussi mettre en valeur la composition contemporaine, s’entourer de comédiens ou de chanteurs de renom pour faire vivre des pages théâtrales et musicales, tel est l’objectif de ce trio. Tour à tour, Loïc Corbery et Didier Sandre de la Comédie Française, Marianne Denicourt, Anny Duperey et la chanteuse Juliette auront été leurs partenaires.
Le Trio George Sand est très présent sur les ondes de France Musique, Radio Classique et France Culture. Il a également fait l’objet d’un reportage sur LCI à l’occasion du concert « Escales Romaines » sur les Prix de Rome de musique.

Joaquín Achúcarro
Grand récital de piano

Vendredi 6 août – 21h

Né à Bilbao en 1932 Joaquin Achucarro se révèle très jeune être un surdoué du piano.
Dès l’âge de 13 ans il gagne de nombreux prix. Sa victoire lors du  Liverpool International Concerto Competition en 1959, un an après celle de Zubin Mehta comme chef d’orchestre, et les critiques dithyrambiques dans les journaux londoniens après une exécution avec le London Symphony Orchestra au Festival Hall marquent le commencement de sa carrière internationale